Après MiDi

« On dirait qu’ils attendent en double file, sur le bas-côté, qu’une place se libère ou qu’un mec grimpe en route. Le problème c’est que ni Jim ni Mick ne débouleront jamais ». Cette phrase, volée à un ami pendant le deuxième concert du MiDi FESTIVAL vendredi 23 juillet, est bien la seule petite épine de pin dans nos oreilles. A part les timorés Fergus et Geronimo (pêchant par trop de respect pour leurs aînés), le vent de poussière infiltré dans les cordes, les bières et nos doigts de pieds n’a jamais terni ce lumineux premier plateau.

Photo © ConfortModerne

19 heures : belle envolée de CLOCK OPERA, belle barbe et belle voix de GUY CONNELY, belle signature londonienne sur le label français MAMAN RECORDS, belle ouverture de plateau. Le seul truc moche donc, c’était d’arriver en retard.

White Noise – Clock Opera / Toby Toast – Bright Lego RMX (2010)

22 heures : le mistral dépose entre nos mains la poésie d’un LEE RANALDO en vacances de ses distortions noisy,  juste là pour un live apaisé, enchanteur : sa présence (immense), ses guitares-amantes (religieuses), nous. On serait bien partis avec lui discuter le bout de gras, question d’ajouter une scène au Coffee & Cigarettes de Jim Jarmusch. Deux cadeaux : le texte et l’image.

Letter to Thom – Lee Ranaldo (vidéo extraite du blog Radio Kultura Noise’R’Us)

16 heures. Le km/h ne diminue pas ce samedi 24 juillet plage de l’Almanarre : chouette quand on trippe sur les kite-surfers, grrrr… quand on attend, trépignant, le live de TORO Y MOI impossible à offrir. Grâce aux sélections happy du MAGIC CREW, on retrouve quand même une humeur solaire : l’après-midi sonore nous fait même aimer les garçons aux yeux rouges (ensablés) et les filles aux cheveux de paille (salés).

Minuit. La lune chasse le vent. L’énergie rock passe la main au versant électronique du festival pour un set en forme de tryptique gracile, tout en ascendance languide, de celles qui incisent lentement mais profondément. Les nappes se resserrent au fil des sets et des heures, les claviers s’aiguisent, le tempo chaloupé se prend des psschitts d’azote dans la gueule question de nous tenir électrisés pendant quatre heures. C’est le secret de la méduse à trois fils  : L’AMATEUR – RICHARD SEN – ANDREW WEATHERALL.

Coïncidence ?  Heureux hasard en tout cas. Voici une anecdote rapportée de cette nuit-là : L’AMATEUR tient dans son DJ Bag une galette rare. Un vinyl de SABRES OF PARADISE, qui n’est autre que le premier groupe de… ANDY WEATHERALL. Et l’artwork de la pochette est signé … RICHARD SEN, lequel, avant d’officier en solo ou dans le groupe PADDED CELL était un pionnier du graffiti londonien sous le pseudo COMA.

Et oui, l’air du MiDi Festival fait de jolies boucles. Double gift donc : extrait de la pochette dédicacée et un remix du titre.

Smokebelch II – Sabres Of Paradise / Beatless mix (1993 – WARP)

Last day : Dimanche 25 juillet. Last hour : 23 heures. La pinède de la Villa Noailles est essouflée et calme, comme nous. Mais ni l’un, ni l’autre, vidés pour autant. Juste à l’écoute. Atmosphère idéale pour LONELADY dont la beauté (pâleur flamboyante) et la musique (voix et guitare acérées) sont à la fois martiales et troublantes. Julie CAMPBELL est la petite fille d’une héroïne hitchcockienne née à Manchester sur une B.O. post-70 et pré-80.

Photo © ConfortModerne

Immaterial – Lonelady / extrait de l’album « Nerve Up » (2010 – WARP)

Et là, on se dit, vivement MiDi prochain.

~ par Val Marquet a.k.a Alcaline sur 28 juillet 2010.

2 Réponses to “Après MiDi”

  1. Perdu dans son set, Andy Weatherall, sur la plage. Dommage car c’étaient les conditions idéales…

  2. Dzzing n’est évidemment pas d’accord avec Johnny Baptiste mais accepte des sentiments auditifs divergents, surtout venant d’une ouïe fine😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :