Nordic impact

Propension d’un captif à développer de l’empathie pour son geôlier, le syndrome de Stockholm prend une tournure plus légère, pas sombre du tout, voire même réjouissante, quand il se développe à Marseille. Ceci dit, les risques de dépendance restent réels : les filles que l’on a retrouvées sanglées,  drapées, attachées, zippées par LOUISE HELLDORF et ROSINA THEREN ont le sourire.

LE STOCKHOLMSYNDROME a démarré début 2010 par des pulsions irrépressibles chez ces complices suédoises : fortes envies chromatiques, obsession des découpes féminines, le ciseau entre le feu et la glace, la lande cousue à la banquise.

 

Zita – robe Le StockholmSyndrome été 2010 – photo © Eric Nicolas

Comme le talent venu du froid ne fond pas au sud, une nouvelle mini-collection, Mindvinter, défile samedi 4 décembre, 20 heures, dans les murs de la galerie d’art et de design FABRIK 89. En introduction de ce rendez-vous mis en sons par ALCALINE, deux paysages musicaux de la Suède :

Get Some – LYKKE LI

Days Ahead – MUSEUM OF BELLAS ARTES

 

~ par Val Marquet a.k.a Alcaline sur 30 novembre 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :