Le grand jeu

Dans le milieu du tennis, la WILD CARD est un passe-droit qui invite directement dans la cour des grands. Sur la scène musicale, c’est pareil : cette carte à jouer, désormais en vigueur à Marseille un vendredi par mois, place la scène rock au tableau des tournois de nuit qualifiés.

A l’initiative d’un trio hyper-actif en terme d’agitation sonore, à savoir R*A*F, Pierre et Relatif Yann, la salle électrique du club Le Trolleybus se réhabitue aux revers énergiques, sur scène comme aux platines. Entre le premier service envoyé par DATE WITH ELVIS le 25 février et la montée au filet de THE CHAP + Eva PEEL le 18 mars,  rencontre avec nos distributeurs de cartes.

Dzzing : L’idée d’instaurer un vrai rendez-vous rock, en club, à Marseille, c’est en réponse à une demande ou par envie de la créer ?

Pierre : Comme souvent, un peu des deux.

R*A*F : Pareil, mais surtout une grosse envie de se frotter au format live, même si, pour ma part, je n’ai jamais arrêté d’ organiser des concerts depuis 8 ans.

Relatif Yann : Juste l’envie de monter des soirées pour lesquelles nous partons de zéro, qui éveilleront  la curiosité et seront surtout un terrain de jeux avant et pendant. Un nouveau jouet pour adultes non responsables.

Dzzing : Le live en club demeure un exercice périlleux. Des aménagements prévus pour valoriser les concerts ?

Pierre : Je n’ai jamais ressenti le Trolleybus comme un club, ni une salle de concerts d’ailleurs. C’est pourtant un endroit dans lequel j’ai vu jouer des groupes dès la fin des années 80 et dans lequel j’ai aussi traversé la nuit sur des DJ sets percutants. Les salles voûtées imposent pour le live une petite scène proche du public. Si le groupe dépote, cette configuration garantit une ambiance explosive.

R*A*F : Je ne pense pas que ce soit un exercice périlleux, la salle rock du Trolley étant une salle de concert dans un club. Le challenge est surtout de remplir la salle avant minuit. Happy hour pendant le live, c’est déjà bien pour faire venir les gens tôt.

Relatif Yann : L’exercice n’est pas si compliqué si tu penses la programmation en fonction du lieu, pour le live comme les sets des DJ et sélecteurs avertis de la façon dont nous voyons les Wild Cards.

Dzzing : Justement, avez-vous un modèle du genre (live en club), toutes villes et époques confondues ?

Pierre : Les soirées Feet First au Camden Palace à Londres au début des années 90.

R*A*F : Les concerts de l’Hacienda, Manchester, évidemment.

Relatif Yann : En Angleterre et en Hollande, plutôt qu’en France où l’on sépare quasiment toujours live et dancefloor alors que tout ça est fait pour aller ensemble.

Dzzing : La soirée la plus sauvage que vous ayez vécue dans la salle rock du Trolley ?

Pierre : Si ma mémoire est bonne, peut-être bien Leda Atomica fin 80 ou début 90…  il me semble que j’étais encore lycéen .

R*A*F : Perso, c’était dix fois plus sauvage dans la salle electro, à la grande époque des soirées Non è Possibile.

Relatif Yann : Une soirée qu’on avait organisée avec Non è Possibilé était particulièrement wild  : Manu le Malin & Dee nasty  sur quatre platines  pour un set  crossover qui a fini avec le  » Salut à toi  » de Bérurier noir…

Dzzing : Chacun de vous nourrit une passion similaire pour les musiques électroniques et électriques. L’artiste électro le plus rock’n’roll que vous ayez vu / entendu ?

Pierre : J’hésite entre Ark, Terry Francis et Fred Berthet.

R*A*F : Green Velvet, The Horrorist, Detroit Grand Pubbah.

Relatif Yann : Sir Andrew Weatherall !

~ par Val Marquet a.k.a Alcaline sur 4 mars 2011.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :