Lumet vs Lynch

Si on se souviendra plus facilement de Sidney Lumet comme d’un réalisateur de polars léchés et bien imprégnés du contexte social de leur époque (c’est déjà pas mal), il serait dommage d’oublier que son cinéma s’est aussi inspiré du théâtre, sans doute de par une jeunesse aguerrie aux planches.

Du coup, en revoyant « L’Homme à la peau de serpent » (son quatrième film) d’après un scénario du torturé Tennesse Williams, la modernité du propos et, surtout, de la mise en scène, redonne au récent disparu une place de cinéaste majeur. D’avant-garde même, puisque nous somme en 1959 alors que, forcément, on pense immédiatement au film (peut-être le plus « facile ») de David Lynch réalisé 30 ans après : « Wild at heart » mal traduit par « Sailor et Lula ».

Le clin d’oeil le plus évident, que bien des cinéphiles avaient déjà noté, est la fameuse veste en peau de reptile que partagent Sailor Ripley –Nicolas Cage– et Val Xavier –Marlon Brando– mais le parallèle va plus loin. L’univers lynchien (onirique, borderline, absurde, surréaliste, codé) se trouve concentré en une scène du film de Lumet. Anna Magnani porte en elle les stigmates de nombreux personnages féminins qui jalonneront la filmographie de Lynch : l’urgence manipulatrice, la possession et la maternité frustrée. Le héros (?) masculin est, là aussi, déjà une victime malgré son apparence de mâle dominant, rattrapé par son passé, dans une Nouvelle Orléans à la moiteur qui colle aux fesses.

On parie que David a visionné en boucle cet extrait. Qu’est-ce qu’on dit ? Merci Sidney.

~ par Val Marquet a.k.a Alcaline sur 19 avril 2011.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :